Depuis les berges de la Loire (suite)

Le précédent passage le 23 juin a donné lieu à un billet.

J’étais de passage sur les quais pour me rendre dans le quartier St Marceau ce qui m’a donné l’occasion de me rapprocher des berges.

J’ai pu voir que l’un des plastiques signalés le 23 juin était toujours présent et plus accessible du fait de la décrue. Néanmoins je n’ai pas souhaité plonger mes pieds dans les 20 cm d’eau pour nous en débarrasser. Je l’ai signalé.

J’ai croisé la route d’un mégot (ci-dessous) qui m’a incité de retour chez moi à mettre en route la fonction “J’ai éloigné le plastique du bord : il est toujours là cependant” dans le cas où l’on choisit “Le plastique est tout prêt d’un cours d’eau” ce qui était la position de ce mégot. Il aurait suffit en effet d’un coup de vent pour qu’il tombe dans l’eau.

J’ai activé la fonction “Je l’ai ramassé et jeté dans une poubelle” dans le cas où coche le choix “Le plastique est tombé dans un cours d’eau mais reste accessible“. J’ai utilisé la box déjà évoquée dans le précédent billet.

Même chose pour cette bouteille ci-dessous (au centre un peu sur la gauche) :

Par contre pour cette bouteille ci-dessous je l’ai signalée simplement sans la ramasser car elle était à côté de lingettes à l’hygiène douteuse.

J’ai effectué 18 signalements au total. Tous sont visibles datés du 25 juin sur la page dédiée à Orléans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut
Aller à la barre d’outils